28/04/2013

De l'utilisation des troupes noires

1922 senegalais 2.jpg
 

Lorsqu’ils viennent tenir garnison à Perpignan à compter du 1er janvier 1923, les tirailleurs sénégalais ne sont pas des inconnus pour les habitants de la cité catalane. Ils ont servi par centaines de milliers en France et en Orient entre 1914 et 1919, plusieurs centaines ont été soignés à l’hôpital de Perpignan et bon nombre d’entre eux reposent au carré militaire du cimetière de l’Ouest. La République reconnaissante leur a donné une place d’honneur lors du défilé de la victoire du 14 juillet 1919 ; le concept de Force Noire a su s’imposer, malgré les réticences d’une partie de la classe politique, de certains administrateurs de l’Afrique de l’Ouest et des colons. Mais dans l’inconscient collectif, ces soldats coloniaux n’ont pas leur place sur les champs de bataille d’Europe, on les qualifie de « chair à canons » alors que, même si le chiffre des morts au combat s’élève pour les Africains à 29310 tués, il n’est pas pour autant supérieur en pourcentage à celui des combattants européens. Malgré cela, lorsqu’ils débarquent en gare de Perpignan ou à Port-Vendres, ces hommes noirs intriguent. On les reconnait, car ils sont depuis 1916 représentés sur toutes les boites de poudre chocolaté, ils inspirent respect et crainte. Respect du fait de leur uniforme, mais crainte du fait de la propagande qui, bien malgré eux, les a dépeints comme d’anciens barbares anthropophages nouvellement civilisés, sachant manier avec dextérité le coupe-coupe. Ce coupe-coupe ils le porteront à la ceinture jusqu’en 1940. Les Allemands leur feront alors payer très cher l’usage de cette arme si commode dans les combats rapprochés. Hauts en couleurs, les tirailleurs arborent la chéchia cramoisie haute de 25 centimètres et une large ceinture de laine écarlate portée sous les vêtements en tenue de campagne en Europe.

1922 senegalais 2.jpg

00:02 Écrit par excalibur6640 dans Blog, Festival du livre, Histoire, Livre, Science, Une Histoire Oubliée, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.