28/04/2013

1939 de la guerre à la "drôle de guerre"

 

Partis sans enthousiasme, mais avec l’idée que la guerre est inéluctable les soldats français vont être dirigés sur la ligne Maginot des Vosges à l’Alsace. Quelques divisions de réservistes assurent la défense au débouché de la forêt des Ardennes. Le 2/24e RTS rejoint l’Alsace plus de 15 jours après la montée en ligne des deux bataillons immédiatement mobilisables. Photographie haut-gauche : présentation des soldats de l’ex BM/21e RIC au colonel. Cette unité est dissoute pour donner naissance au 2/24e RTS. Collection Mouragues. Photographie bas-gauche : les troupes qui prennent position en Alsace s’installent dans la drôle de guerre. Si pour certaines unités métropolitaines  ce sont « six mois de belotte » pour les troupes coloniales chaque jour est mis à profit pour parfaire l’entraînement des hommes, et creuser des tranchées. Deux mois après la déclaration de guerre, les tirailleurs sénégalais comme durant le Premier Conflit Mondial sont renvoyés dans le Sud pour l’hivernage. Ces troupes passeront 5 mois loin du théâtre des opérations, où du reste rien ne se passe. Là encore les hommes ne restent pas inactifs, chaque jour est employé à l’instruction. De retour en Roussillon les Sénégalais sont employés un temps à la garde des camps mais le colonel aura tôt fait de soustraire ses hommes à ces servitudes qui ont un impact négatif sur la troupe. 1940.a3.jpg

00:32 Écrit par excalibur6640 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.